Le Titan

La demande esthétique est en progression constante ces dernières années et atteint son apogée concernant les effets du vieillissement de la peau. Le pays-témoin reste bien évidemment les Etats-Unis, véritable précurseur en matière de traitements du relâchement cutané. Les patients aspirent soit à plus de fermeté de la peau, soit à une prévention contre le vieillissement des tissus.

Le relâchement cutané est dû au passage du temps et/ou aux effets du soleil sur la peau; ainsi, les os, la graisse et les muscles se résorbent ou se rétrécissent alors que la peau perd de son élasticité et s’étire.

Le rajeunissement cutané a fait l’objet de maintes études scientifiques qui ont conduit très récemment à l’adoption d’une technique innovante : le Titan.

Cette nouvelle technologie a été commercialisée sur le marché américain, canadien et japonais en 2004 et arrive désormais sur le marché français.

La technologie du Titan lutte activement contre le relâchement de la peau, grâce à une méthode entièrement naturelle. Jusqu’à présent, les patients présentant des signes du vieillissement de la peau se tournaient déjà vers des traitements non chirurgicaux et non ablatifs de rajeunissement cutané.

Le traitement par le Titan, réalisé sans intervention chirurgicale, sans anesthésie, sans injection, et sans pose de fils, a la particularité d’être indolore, et de ne pas nécessiter de période de rétablissement.

Le fonctionnement et l’action

Le nouvel appareil médical non-ablatif, le Titan, utilise l’énergie lumineuse pour stimuler la production de collagène en profondeur, sous la surface de la peau. Cette énergie est répartie plus uniformément pour chauffer le derme. La lumière infrarouge utilisée est non nocive pour chauffer le derme. Cet appareil chauffe l’eau présente dans les tissus cutanés. Cet échauffement du derme, sur 2 à 4 mm, a pour effet une contraction immédiate du collagène et un raffermissement subséquent de la peau.

Les longueurs d’onde émises sont situées dans un spectre allant de 1100 à 1800 nm. Pendant le traitement, l’épiderme est protégé grâce à un refroidissement continu fourni par la pièce à main Titan. Après le traitement, l’augmentation de la production de collagène renforce la tenue des tissus et améliore la tonicité de la peau, l’aspect des plis et des rides.

La technologie du Titan permet de renforcer la tenue des tissus de différentes zones corporelles, telles que le visage, les bras, le ventre et les cuisses. Le traitement est particulièrement efficace sur le relâchement cutané du contour de la mâchoire, sous le menton, du ventre et de l’arrière du bras. Les patients présentant un relâchement cutané de la face et du cou et ayant des bajoues, sont les meilleurs candidats pour ce traitement.

Cette technologie s’adresse aux hommes et aux femmes de tous âges et origines ethniques, tous les phototypes pouvant être traités.

Les praticiens établissent un diagnostic précis et personnalisé lors d’un entretien préliminaire, permettant d’évaluer le nombre de séances nécessaires selon l’état de la peau du patient, pour un résultat optimal.Les médecins préconisent généralement entre deux à trois traitement(s) en fonction des cas, les deux premières séances étant obligatoirement espacées de huit à quinze jours.

Pour être utile, le protocole Titan doit s’appliquer uniquement à des patients sélectionnés, avec des passages étudiés et une localisation précise des tirs (ou impulsions).

Les résultats

Immédiatement après le traitement, quelques légers effets secondaires peuvent apparaître, tels que des rougeurs ou un léger gonflement sur la zone traitée. Ils disparaissent généralement au bout de quelques heures.

Pour chaque impulsion exercée par l’appareil, une brève sensation de chaleur peut survenir et dans cette hypothèse, un léger analgésique sera recommandé avant le traitement.

Ainsi, les séances se font avec une douleur minime et des suites soit inexistantes, soit limitées à un léger érythème (sorte d’eczéma) ou éventuellement un léger oedème.

Les résultats sont bien entendu fonction des patients.Ils sont visibles du premier jour à deux mois maximum, à mesure de la production du collagène et du raffermissement des tissus.

Les patients souhaitant retarder ou éviter un lifting sont satisfaits de ce traitement qui améliore significativement le relâchement cutané, « sans aiguille, perte de sensibilité et éviction sociale ».

Quelle solution pour faire disparaitre les rides ?
Le lifting médical dans la chirurgie des rides